BULLETIN AMK

AMK a dix ans , nous sommes fiers de pouvoir le dire car quand on se lance dans une mission humanitaire ce qui compte c’est de persévérer .Le début est toujours enthousiasmant, les projets et les volontaires sont nombreux mais l’essentiel est de pouvoir continuer tant que la mission d’accompagnement et la réalisation des projets décidés avec la population et ses représentants sont inachevés
..Les autorités de la Santé de Casamance ainsi que les responsables gouvernementaux nous ont aidés dans la réalisation et  l’implantation d’AMK dans le district d’OUSSOUYE .Depuis la création de l’Association beaucoup de changements ont eu lieu dans l’équipe mais l’esprit et les objectifs sont restés les mêmes .Benoît Garçon a créé AMK après avoir découvert à Diembering une population en demande d’aide dans le domaine de la santé ,nous avons eu un Président engagé et passionné et des équipes  performantes et solidaires.
Ainsi le dispensaire du village et la maison del’infi rmier chef de poste ont été totalement reconstruits par nous ,nos plans ont d’ailleurs servis pour d’autres dispensaires depuis dans le district d’Oussouye .Dans le cadre de l’éducation à la santé, avec l’aide de parasitologues un travail de dépistage de la Bilharziose a été réalisé dans les classes du primaire dans les écoles ,plus de 4000 élèves ont été testés et traités et on a pu constater une diminution significative des cas .Le dépistage était toujours associé à des démarches éducatives de prévention .Des sessions de formation et remise à niveau des aides laborantins ont été faites à plusieurs reprises et nous avons acheminé des microscopes pour leur permettre d’augmenter le nombre d’examens et d’améliorer la qualité des
résultats .
Dans chaque mission de nombreuses consultations médicales sont faites en allant tous les jours dans des villages différents, les
médicaments que nous prescrivons sont payants mais les sommes sont reversées aux Comités de Santé pour alimenter des fonds de solidarité dont ils sont gestionnaires….. AMK achète les médicaments en France en se basant sur la liste de Bamako afi n de respecter les consignes du ministère de la santé du Sénégal.
Les équipes dentaires toujours présentes dans les missions font bien sur des extractions mais depuis deux ans nous avons pu nous équiper pour pratiquer aussi des soins dentaires ce qui représente un effort important pour l’Association tant en personnel spécialisé qu’en matériel.
Nous venons de terminer cette année le projet de l’internat de jeunes fi lles ; il a été initié par nous à la suite d’une généreuse proposition de la Fondation de France Télécom dans le but de permettre aux jeunes fi lles d’étudier en internat sans avoir les charges ménagères de la famille en rentrant du collège le soir, et à celles qui habitent trop loin de pouvoir faire des études .Nous avons participé fi nancièrement à ce projet qui nous a demandé beaucoup de travail et n’aurait pu être terminé sans la participation active et personnelle de quelques uns d’entre nous. L’internat est en activité et sa gestion est dorénavant assurée par un Comité de Gestion local crée à cet effet.

Notre désir est de continuer les missions médicodentaires au rythme de trois par an, de pouvoir développer les soins dentaires et d’avoir la possibilité d’exercer dans un cabinet fi xe doté d’un matériel adéquat. Nous allons aussi reprendre les missions de santé publique car la lutte contre la bilharziose doit être permanente ainsi que les formations pour les personnels des laboratoires. Ces missions, distinctes des autres, seront réalisées deux fois par an par des parasitologues et biologistes.
Depuis notre arrivée nous parrainons des élèves du collège à Diembering de la sixième jusqu’à la fi n de la troisième de très nombreux enfants sont des «fi lleuls scolaires» et leur soutien est indispensable, et des fi lles peuvent maintenant accéder à l’internat que nous avons construit .Voici donc un rapide panorama des réalisations et des projets à venir d’AMK ,depuis dix ans tout a été fait avec notre coeur, notre persévérance, notre amitié et notre respect pour les populations de Diembering mais sans votre aide nous n’aurions pu le faire, nous voulons encore poursuivre ces actions et nous vous remercions de l’aide que pour ce faire vous voudrez bien continuer à nous apporter.
Dr Annie Brouchet
Présidente d’AMK
L’internat pour jeunes fi lles qu’AMK a construit à Diembering, avec le soutien des Fondations Orange et Sonatel, a ouvert le 4 janvier 2010. 14 jeunes fi lles y ont fait leur entrée. Elles sont accueillies toute la semaine et un week-end sur deux sous la surveillance d’Alimatou et Marie-Hélène, 2 enseignantes de collège qui ont accepté bénévolement d’en devenir les Directrices. Ces jeunes filles sont scolarisées dans les deux collèges de Diembering (public et privé) en 6ème pour la majorité d’entre elles et quelques unes en classe de 5ème .
Elles vont partager les tâches d’une vie en communauté puisque à tour de rôle elles s’occupent de la préparation des repas communs
et de l’entretien.Au dernier trimestre 2009, les derniers travaux ont été réalisés sous la conduite de membres d’AMK. Nous avons été amenés en particulier à régler le problème de l’alimentation électrique en choisissant une solution d’installation solaire pour l’éclairage des locaux et pour faire fonctionner la pompe qui alimente en eau les sanitaires.
Deux petits bâtiments ont dû être construits pour recevoir l’ensemble du matériel.
L’association Electriciens Sans Frontières, que nous avions contacté en 2009, à accepté de nous aider pour améliorer cette installation. 2 représentants viennent de rentrer de Diembering après une mission d’évaluation. Nous avons bon espoir qu’ils puissent concrétiser cette aide pour la rentrée prochaine. Le Comité Local de Gestion commence à se structurer. Il est composé maintenant de 10 personnes : représentant(e)s du village, de l’association des femmes, de la Communauté Rurale, d’enseignant(e)s et de parents. Le but est de les associer le plus possible aux prises de décisions concernant le fonctionnement de l’internat.Le fonctionnement de cet internat est assuré par les parents des pensionnaires qui participent pour 1/3 et par des parrainages que nous avons mis en place.
L’augmentation du nombre de jeunes fi lles à la rentrée 2010 nous amène à vous solliciter afi n de pouvoir y faire faire face. Vous pouvez nous aider soit faisant un don ponctuel soit en acceptant un prélèvement automatique de 15€ par mois (coût réel 5€ par mois puisque 10€ sont récupérables sur les impôts au titre de don aux oeuvres). Pour cela contactez moi.
C.Sagne
c.sagnes@wanadoo.fr .

Publicités
Cet article a été publié dans L' ASSOCIATION, RECAP documents publiès. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s