Mission PNEUMO novembre 2011 Dr Patrick BERNARD

MISSION D’AMK du 26 /11 au 03/12/2011     par Docteur Patrick BERNARD

–         Le but de ma 1ère mission AMK en Basse-Casamance avait pour objet principal l’évaluation des possibilités de création d’un secteur de Pneumologie à l’Hôpital d’Ossouye.

 Ce projet était envisageable grâce à un apport financier (SADIR) permettant la création du « trépied » indispensable :

–         laboratoire bactériologique (dédié à la mise en évidence du BK),

–         appareil de radiodiagnostic (diagnostic immédiat d’une pneumopathie),

–         appareil d’exploration fonctionnelle respiratoire (aide au diagnostic d’asthme et d’insuffisance respiratoire),

Parallèlement, visite des différents postes de santé, fourniture du matériel et consultations spécialisées.

Le 1er entretien avec le Docteur BADIANE nous a conforté dans notre espoir, de mener à bien ce projet, tout en mesurant l’importance du chemin encore à faire.

ETAT  DES  LIEUX :

 1°)         Hôpital d’Ossouye

Il s’agit plutôt d’un centre de santé  avec quelques lits d’hospitalisation (14 lits actuellement avec 3 malades par chambre).

Impression plutôt défavorable en raison d’un déficit grave en médicaments, consommables, plateau technique précaire. En revanche personnel infirmier nombreux  et compétent. Le Docteur BADIANE apparaît comme un excellent  clinicien  avec une très bonne formation médicale et qui a conscience de ses moyens limités. Cependant, il a réellement envie que les choses changent et c’est dans ce sens que notre action prend toute sa valeur.

2°)         Postes de santé :

5 postes de santé ont été visités et dans 2 (Diembering et Cap Skirring) des consultations « spécialisées ».

50 kilos de matériel médical (médicaments et consommables) ont été fourni dans les différents postes de santé.

CE QUI A ETE REALISE :

 1°)         Laboratoire bactériologique

Indispensable au diagnostic de la tuberculose pulmonaire par mise en  évidence du BK.

Programme exclusivement réalisé par le Docteur Didier BASSET qui a mis à disposition deux kits de recherche rapide de BK, pour une durée de six mois (éducation faite).

2°)         L’appareil d’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR)

Dans une salle dédiée, un microprocesseur (coût de l’appareil : 1900 euros) permet le diagnostic de l’insuffisance respiratoire et en particulier la discrimination entre asthme et bronchite chronique. 4 heures au total  d’enseignement, de tests en présence des Infirmiers.  Intérêt très vif de ceux-ci.

Mise à disposition d’un schéma simplifié et de consommables pour plusieurs mois.

Une évaluation est indispensable au cours de la prochaine mission.

3°)         Appareil de radiologie

C’est le projet essentiel et rien de durable ne peut être envisagé sans sa réalisation.

L’appareil encore à Toulouse doit être transité au Sénégal dans les trois prochaines semaines Ziguinchor via Dakar (financement AMK). Date de départ prévue de Paris le 9 janvier 2012, en collaboration avec d’autres ONG. Problème de dédouanement (à priori pris en charge par le Docteur BADIANE et M. Tombon GUEYE, Président de la communauté rurale). Transfert de Ziguinchor à Oussouye (financement peu onéreux pour AMK)

Branchement électrique : pose et mise en route. En principe, effectué par « Electriciens Sans Frontières », à condition de prendre en charge le transfert des deux techniciens et leur hébergement (environ 5 jours). Christian HUGUET a bon espoir que 1000 à 2000 euros pourront être débloqués par les fonds propres d’Electriciens Sans Frontières (accord dans les prochains jours).

Problème de consommables (révélateurs et films). A la demande du Docteur BADIANE nous avons effectué une visite à l’Hôpital de Ziguinchor et nous avons rencontré le Pharmacien responsable des achats, M. MGOR DJIANE. Il n’y aurait pas de problème d’approvisionnement mais le financement n’a pas été discuté.

Au cours de cette visite, rencontre non programmée avec le Directeur de l’Hôpital, le Docteur BOB. L’accueil a été assez froid au départ car le rendez-vous n’était pas prévu, puis après discussion, l’écoute a été très favorable. On laisse un journal AMK. Le Docteur BADIANE a eu par la suite un contact avec lui et il apparaît qu’il n’y aura pas de problème bloquant.

Plus tard dans la matinée, entretien avec l’Ingénieur biomédical de l’Hôpital, M. TIOR, on décide un rendez-vous à Ossouye pour évaluer les travaux à effectuer pour le plombage de la pièce (26 m²sur3 mde hauteur,40 mde câblage, disjoncteur, etc) le devis définitif donné par M. TIOR est à disposition.

 ***

Parallèlement à cette mission plutôt technique et administrative, nous avons effectué la visite de 5 postes de santé et 2 consultations spécialisées :

 –    Diembering : 45 malades en 3 heures ! Peu ou pas de sélection de patient. Intérêt essentiel d’une présence médicale. Pathologies très diversifiées plutôt « fonctionnelles ».

 –   Cap Skirring : très bon Infirmier, Théophile BASSENE. Sélection des patients. Impression d’avoir apporté une aide médicale utile. Matériel déposé.

 –    Visite du poste de santé de Elinkine : excellent Infirmier, Abdoulaye COLY. Tenue impeccable du local et de la maternité. Matériel déposé.

–    Visite du dispensaire de la sœur Joëlle MLOMP : très émouvante dans sa passion et sa bonté. Médicaments remis.

–    Visite du poste de santé de Cabrousse où nous laissons des chambres d’inhalation pour le traitement des petits asthmatiques. Excellent Infirmier, Ismaël BARRO.

–    Visite de l’orphelinat à Cabrousse où réside la petite Thérèse qui a été opérée du cœur à Toulouse il y a quelques années par le Docteur CHAMBRAND. Elle va très bien, mais mélancolique, peut-être réactivée par notre visite.

Nous avons refait le point dans tous ces postes de santé avec les ICP sur la pathologie respiratoire rencontrée et posant problème (tuberculose, asthme …). Le matériel déjà en place est recontrôlé et complété.

 **

Repas au campement d’Oussouye  avec le Docteur BADIANE  (il paraît qu’il accepte très rarement les invitations) et l’équipe du Docteur BASSET, excellent dîner avec ambiance très chaleureuse. On a écouté son long  discours panoramique de la situation en Casamance (politique, économique, médical). La veille du départ nouvel entretien avec le Docteur BADIANE dans son bureau. Très positif, il renouvelle son intérêt essentiel pour l’appareil de radiologie. La décision du plombage de la salle apparaît locale (il n’est pas nécessaire de demander une autorisation à sa tutelle, dédouanement facilité par ses appuis administratifs de Ziguinchor). Nous repartons confiants, avec une impression très positive.

 LOGISTIQUE :

1°)     Logement :

Dans l’ensemble très satisfaisant. Souvent spartiate mais propre. Avec quelques difficultés d’eau et d’électricité. Cadre toujours très agréable (Diembering, Cachouane) , accueil extrêmement chaleureux.

2°)     Nourriture :

Parfaite, d’une qualité irréprochable, suffisamment variée. Les « gazelles » à profusion ont été les bien venues.

3°)     Déplacement :

Sous la conduite d’Hervé CANIVET, irréprochable compte tenu de la  panne de l’ambulance, suppléée par le 4×4. En raison de l’éclatement de nos missions, nos transferts ont été en quasi-totalité assurés par les taxis (peu chers).

4°) Ambiance générale :

Très sympathique, et surtout très chaleureuse. L’implantation d’AMK est forte et très appréciée. On a vraiment l’impression d’apporter un soutien attendu et ils espèrent tous que cette aide soit pérennisée.

PROJETS  ET  PERSPECTIVES :

 1°)     Il est certain que pour nous, Pneumologues, l’installation de l’appareil de radiologie est prioritaire. Il est en bonne voie même si nous ne pouvons être maître de la totalité du projet (dédouanement, plombage de la pièce, consommables, etc…). Ce projet ne peut que renforcer l’image forte d’AMK en Casamance. Le suivi obligatoire va être une garantie de la pérennisation de notre présence.

2°)     Il est indispensable de poursuivre l’acheminement des médicaments et des consommables. Lors de la prochaine mission, priorité aux médicaments (antibiotiques, corticoïdes, antihistaminiques, broncho-dilatateurs).

3°)     Maintien des consultations aux différents postes de santé mais avec un filtrage préalable afin que les consultations soient plus spécifiques et plus utiles.

4°)     Le chevauchement avec la mission généraliste préalable ne me paraît  pas indiqué, mais une communication intermission obligatoire. 9 à 10 missionnaires maximum pour une meilleure logistique.

5°)     Il est souhaitable que les missions spécialistes soient étoffées en particulier Cardiologues, Dermatologues, Gynécologues et Ophtalmologues. Chacun apportant avec lui des moyens techniques à laisser sur place (échographie, etc..)

6°)     Il est nécessaire que nos actions médicales soient complétées, enrichies par un enseignement des Infirmiers. Cela doit être la pierre angulaire de notre action beaucoup plus productive que les consultations qui demeurent cependant indispensables. Il me semble que cette formation bien ciblée sur les priorités locales  (tuberculose, asthme, pour parler de ma spécialité) est indispensable pour pérenniser notre action.

7°)     Enfin, si le plateau technique est consolidé, et concernant ma spécialité, il est à prévoir une action commune de santé publique avec le Docteur Didier BASSET pour la prise en charge de la tuberculose maladie prioritaire.

Le soutien et la collaboration avec le Docteur BADIANE doit nous permettre d’envisager un programme d’aide plus ambitieux.

REMERCIEMENTS :

Merci à Christine, avec qui je travaille étroitement depuis 25 ans, pour ses qualités médicales et humaines. Cette mission nous aura permis de conforter notre complicité dans tous les domaines.

Merci à Marie-Sylvie, toujours disponible, toujours de bonne humeur et qui a tenu les différentes Pharmacies de façon parfaite.

Merci à Didier BASSET pour sa compétence, sa connaissance parfaite des maladies tropicales, sa passion communicative et sa pédagogie, un vrai humaniste, admirablement fusionnel avec son épouse Annie.

Merci à Chloé et à Lydie pour l’enthousiasme de leur jeunesse et le sacrifice d’avoir été si longtemps séparées de leurs copains !

Merci à Isabelle pour son dévouement malgré un embarras de santé tenace.

Merci à Herve CANIVET qui , malgré une panne de camion,  a permis une logistique sans faille, et toute mon admiration pour son charisme,  sa connaissance du pays, sa convivialité et une tenue « rigoureuse » de la comptabilité.

Je ne connaissais pas le Sénégal, j’ai été subjugué par la beauté du pays, très ému par la reconnaissance des habitants.

AMK est plus qu’une action humanitaire, c’est une aventure humaine magnifique et tout le travail qui reste à accomplir est une source d’encouragement.

Si je le peux, et avec votre accord, je souhaite prendre une part plus active à l’action médicale d’AMK.

Docteur Patrick BERNARD

Publicités
Cet article a été publié dans Comptes-Rendus des MISSIONS, RECAP documents publiès. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s