Quelques nouvelles de la mission de mars 2017

La seconde mission de l’année s’est déroulée du 19 mars au 2 avril dernier 

Cette fois notre équipe était plus légère : deux médecins seulement, deux dentistes, trois infirmières dont l’une nous a rejoint la dernière semaine, un pharmacien, un logisticien, auxquels se sont ajoutés Ibou, assistant à la pharmacie, ainsi que Fatima et Maïmouna, assistantes dentaires.

Marie-Sylvie MASSIE, présidente de l’association, a également apporté son concours à cette mission.

Le choix a été fait cette fois de consulter plutôt dans de petits villages isolés

Mais nous sommes allés également dans deux gros villages, Diembering  et Elinkine, dans chacun desquels nous avons consulté pendant deux jours avec une fréquentation moyenne quotidienne de 80 personnes. Dans les petits villages, Boudiediet, Wendaye, Cachouane, Santiaba Wolof, Djiromaït et Boukotte, 45 à 83 personnes sont venues consulter.

La préparation de notre venue par la communauté villageoise est de mieux en mieux adaptée 

Dans la majorité des villages les salles de consultations étaient déjà prêtes à notre arrivée. Les ticketteurs, souvent des jeunes, chargés d’inscrire les patients et d’encaisser le forfait consultation pour le compte du comité de santé du village, s’étaient organisés. L’attente des patients était prévue suffisamment loin des salles de consultation pour éviter la nuisance causée par le bruit des conversations.

Comme toujours, les femmes nous ont préparé de très bons repas.

Ces conditions de coopération sont essentielles pour une bonne efficacité de nos interventions.

533 consultations médicales

 La prise en charge des pathologies courantes et le suivi des traitements au long cours par les structures sanitaires sénégalaises sont en constante amélioration, et nous découvrons moins de pathologies chroniques, d’amibiases et de plaies torpides qu’il y a quinze ans.

Nous nous trouvons de plus en plus devant des cas plus complexes, que les infirmiers chef de poste ne peuvent diagnostiquer. Plusieurs pathologies « lourdes » ont ainsi pu être diagnostiquées, et les patients ont pu être signalés et orientés vers les spécialistes.

Les hypertensions sont très souvent déjà dépistées et traitées, bien que les traitements encore trop souvent arrêtés du fait du manque de moyens ou du manque d’information sur les risques : il faut passer beaucoup de temps à expliquer et argumenter !

Et 324 consultations dentaires ont été effectuées pendant cette mission

Les dentistes ont encore dû procéder à 386 extractions. Ils ont pu effectuer sur place 54 soins conservateurs, rendus possibles grâce au matériel prêté par le conseil de l’ordre du Calvados que nous remercions vivement. Seuls sont effectués sur place les  soins simples réalisables en une seule séance. Les patients qui nécessitent des soins plus complexes sont adressés au cabinet dentaire de l’association Doma Doma à Cabrousse avec lequel nous avons développé une étroite collaboration.

L’état bucco-dentaire de la population et notamment des enfants est alarmant : Le Docteur Senghor, médecin chef  du district d’Oussouye, fait de la prévention bucco-dentaire, une de ses priorités.

Une équipe composée d’un dentiste, d’une infirmière spécialiste de prévention dentaire, et d’une de nos assistantes dentaires a mené dans chaque village une action en direction des enfants scolarisés en primaire. Cette action s’est déclinée sur deux axes :

1 / Dépistage systématique et comptage des caries sur les dents de 6 ans, suivis des soins conservateurs nécessaires. L’état dentaire de 360 enfants a été contrôlé. Pour plus de deux tiers d’entre eux, des dents de 6 ans étaient cariées ou déjà absentes.

2 / Initiation au brossage des dents et conseils sur l’hygiène alimentaire avec traduction dans la langue locale par notre assistante et distribution de brosses à dents.

Nous avons demandé aux enseignants de mettre en place au sein de leur classe une activité biquotidienne de brossage des dents. La plupart ont accepté avec un intérêt réel.  Dans chaque classe, une ou un élève responsable du brossage a été choisi par ses camarades.

La prochaine mission est prévue en novembre, mais nous continuons de suivre activement plusieurs projets

Une convention partenariale vient d’être signée par la Mairie, l’association Doma Doma et AMK pour la création et le  fonctionnement du cabinet dentaire d’Elinkine soutenu et validé par le Dr Senghor. Nous recherchons des moyens d’acheminement de l’équipement du cabinet.

Nous recherchons des fonds pour l’achat d’un appareil radio dentaire portatif, de brosses à dent et de petit matériel médical.

Nous suivons le projet d’installation de la garderie dans un local adapté.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’avancée de ces projets !

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à nos action et pour votre soutien.

A bientôt !

Publicités
Cet article a été publié dans Comptes-Rendus des MISSIONS, RECAP documents publiès. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s