2021 : l’entrée dans une nouvelle décennie pour AMK !

Que cette année 2O21 soit légère pour tous, qu’elle permette enfin de porter le regard vers des perspectives plus sereines. Que la vie reprenne son cours, qu’enfin nous puissions nous réunir, voyager, vivre… et rester en bonne santé !

Nous formulons aussi des vœux pour AMK.

L’association a eu 20 ans en 2020 ! Une nouvelle décennie s’ouvre, et avec elle de nouveaux enjeux, de nouvelles perspectives. Les actions ont été bien ralenties ou empêchées par la crise sanitaire, mais le cabinet dentaire fonctionne et des travaux viennent d’être effectués à l’internat.

Qu’ensemble nous continuions à apporter aide et soutien en Casamance. Votre contribution, dont nous vous remercions chaleureusement est plus que jamais indispensable. Alors, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à compléter ce bulletin de don ou d’adhésion en cliquant ici.

Difficile de résumer en quelques lignes 20 ans d’actions ! Tentons malgré tout de le faire.

Les premières missions médicales organisées dans une petite case du campement ASSEB avec peu de moyens et tant de patients que médecin et infirmières terminaient les journées à la lampe torche ont été suivies de beaucoup d’autres. Les équipes se sont étoffées avec l’arrivée de pharmaciens, de chirurgiens-dentistes. L’organisation s’est structurée. Depuis environ 15 ans, AMK organise ainsi 3 missions de deux semaines par an. Excepté en période d’épidémie : Ebola, et cette année Covid 19 !

Les chirurgiens-dentistes disposent depuis 2017 d’une valise dentaire et d’une radio portative qui permettent quelques soins conservateurs en missions itinérantes. Jusque-là, seules les extractions dentaires étaient possibles.

AMK a toujours mené ses actions en concertation avec les autorités médicales locales, et en veillant à s’adapter aux évolutions et à l’émergence de nouveaux besoins. C’est ainsi que de nouveaux types de mission ont été mis en œuvre.

Plusieurs missions de santé publique dans le cadre d’une large campagne de lutte contre la bilharziose urinaire :

Cette campagne a été menée de 2001 à 2005 puis de 2010 à 2015 par le Dr Didier BASSET, en partenariat avec le Ministère de la santé et de l’action sociale sénégalais et avec une forte implication des médecins chefs de district successifs.

4300 cas de bilharziose urinaire ont été traités. Elle a permis de ramener la prévalence de cette maladie, d’un taux préoccupant en 2002 dans les gros villages de Diembering et de Kabrousse, respectivement, de 45,60% et 67,44%, aux taux de 12,74% et 7,03% en 2015 dans ces mêmes villages.

AMK a proposé au médecin-chef du district sanitaire une formation des infirmiers chefs de poste ICP à l’examen clinique de base.   

Ces professionnels sont formés au diagnostic médical sur la base d’un interrogatoire du patient, mais pas à l’approche clinique qui permettrait d’affiner le diagnostic et de mieux adapter la réponse thérapeutique. Un médecin d’AMK accompagne un ICP volontaire dans sa pratique quotidienne.

Fin 2017 à la demande du médecin-chef du district sanitaire, AMK a commencé à intervenir en médecine scolaire. Plusieurs journées de médecine scolaire ont ainsi été réalisées dans les classes de CP lors des missions itinérantes.

Au fil des missions, la prise en charge de certains soins s’est imposée :

Une trentaine de femmes ayant accouché dans des conditions difficiles ont bénéficié d’opérations de fistules vésico-vaginales avec un financement d’AMK. Ces interventions ont évité à ces femmes d’être rejetées par leur communauté.

5 enfants nécessitant de la chirurgie cardiaque ont pu être opérés grâce à un accompagnement d’AMK, avec un suivi médical et le financement de tout ou partie des interventions. La vie de ces enfants a été sauvée.

De même que la nécessité de doter le territoire de nouveaux équipements ou de nouvelles compétences 

Équipement l’unité de pneumologie de l’hôpital d’Oussouye d’une salle de radiologie utilisée pour des examens au-delà des seuls problèmes pulmonaires. AMK a financé la formation du manipulateur radio.

Construction d’un nouveau poste de santé à Diembering avec la participation de la Communauté rurale de Diembering. Ce poste de santé a été rénové en 2014 par l’association.

Aide financière pour l’installation d’un médecin communautaire sur le territoire.

Dans le domaine dentaire, des séances de prévention sont menées dans les écoles depuis 2013 et, depuis février 2019, un cabinet dentaire a ouvert ses portes à Elinkine

AMK a aussi développé des actions dans le domaine de l’éducation :

La création de l’internat de jeunes filles de Diemberin

30 collégiennes de villages isolés y sont accueillies dans les meilleures  conditions pour poursuivre leurs études dans les collèges du village. Cette structure est dirigée par deux co-directrices sénégalaises, et gérée par un comité de gestion local. Un parrainage géré par AMK complète la participation des familles.

Le soutien d’une initiative sénégalaise de garderie à Diembering

La garderie créée par une enseignante sénégalaise pu s’installer en 2019 dans un local spacieux aménagé par AMK.

Elle peut maintenant étendre l’accueil aux jeunes enfants et en périscolaire.

AMK soutient cette structure par le versement d’une subvention annuelle.

Des enseignants, membres d’AMK, viennent travailler ponctuellement au côté des animateurs dans le cadre de missions spécifiques.

Quelles sont les perspectives pour les années à venir ?

Le Sénégal a développé depuis 20 ans un système de santé qui a permis des avancées importantes (couverture vaccinale, gratuité des soins jusqu’à 5 ans, gratuité des traitements  de maladies graves telles que la tuberculose…). Le pays connait par ailleurs une transition épidémiologique avec l’émergence de maladies chroniques telles que diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires. Les missions de consultations médicales sont-elles toujours pertinentes dans ce contexte ? Faut-il s’orienter vers des actions plus spécialisées ? Beaucoup de questions se posent, qui nécessitent un débat en assemblée générale en « présentiel ». Cela n’a hélas pas été possible en 2020 pour cause de crise sanitaire.

En revanche, concernant le secteur dentaire, les choses sont évidentes.

Avec l’évolution des habitudes alimentaires et notamment la consommation excessive de sucre, le pays connait une véritable « urgence » dans le domaine de la santé dentaire.

Pour AMK la feuille de route est claire. Il faut soigner en permettant le fonctionnement du cabinet dentaire et en organisant des consultations itinérantes, et renforcer toutes les actions de prévention en impliquant autant que possible les acteurs locaux (enseignants, parents…).

Le cabinet dentaire fonctionne actuellement, et il est difficile de répondre à la demande !

Plusieurs praticiens vont s’y succéder aux côtés de Christine, chirurgien-dentiste et responsable du dentaire pour AMK, jusqu’à la fin du mois d’avril.

Isabelle, responsable de l’internat vient de passer quelques semaines en Casamance.

Elle a assisté Christine au cabinet dentaire, et fait exécuter des travaux à l’internat. Les chambres avaient besoin d’un petit « rafraîchissement ».

Les pensionnaires ont peint de couleurs gaies leurs placards. Un peintre a repeint les grilles et les volets. Des travaux d’entretien indispensables ont été réalisés avec les contributions de Bernard et Aladin.

Tout cela ne serait pas possible sans votre soutien

Encore merci à vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s