Quid des actions d’AMK ces derniers mois !

  • Marie-Sylvie, présidente de l’association, et Anne, pédiatre, ont effectué une mission d’une dizaine de jours. Une mission riche d’échanges et de collaboration !
  • Anne a réalisé son objectif à la garderie : consultation médicale des enfants et sensibilisation du personnel sur la nutrition, l’hygiène et l’éveil du petit enfant
  • Le cabinet dentaire a fermé ses portes début février pour les rouvrir début mars.
  • La présence de deux chirurgiens-dentistes a permis d’installer un cabinet dentaire éphémère à Diembering.

Marie-Sylvie et Anne ont rencontré le Dr GUEYE dès leur arrivée
Des échanges par téléphone et par mail avaient déjà permis de transmettre beaucoup d’informations. Mais il était indispensable de pouvoir échanger et de se présenter à lui afin de pérenniser la collaboration instaurée au fil des années avec ses prédécesseurs.  Le Dr GUEYE a montré de la clarté dans ses directives et une grande attention à nos fonctionnements. Nous pouvons compter sur une collaboration fructueuse, et nous continuerons à travailler sous son autorité comme il se doit.

A l’issue de cette première rencontre, le Dr GUEYE a invité Anne à effectuer la consultation de pédiatrie à l’hôpital …
Anne a effectué deux matinées consultations pédiatriques aux cotés de Joahanna, infirmière responsable des consultations pour enfants, qui l’a laissée examiner les jeunes patients après qu’elle ait relevé les constantes vitales. Ces consultations reçoivent des enfants de tout âge, du nourrisson au préadolescent.

Et à participer à leur réunion d’équipe hebdomadaire le jeudi matin à l’hôpital d’Oussouye.
La réunion du staff le jeudi était organisée autour de l’exposé de l’infirmière major sur le thème du collapsus et de ses effets.

A la garderie, Anne a eu de longues discussions avec Alimatou sur le fonctionnement de la structure…
Alimatou investit beaucoup d’énergie pour faire fonctionner cette structure, et trouve au jour le jour  des solutions à la motivation du personnel et au bonheur des enfants.
Elle envisage de créer dans les prochains mois un jardin pour produire les légumes pour les repas des enfants, et en ce sens le creusement d’un puits est en cours.
Beaucoup d’associations partenaires n’ont plus donné signe de vie depuis le début de la pandémie. Il est impératif de trouver les moyens d’un financement durable pour cette garderie.

mais également sur beaucoup de sujets en lien avec les besoins du jeune enfant.
Alimatou est toujours vivement intéressée par tous les apports permettant d’améliorer la qualité d’accueil des enfants et des activités qui leur sont proposées. Anne lui a amené des livres des éditions ERES sur l’accueil des enfants en crèche, sur le jeu et sur la lecture à haute voix.

Elle avait également apporté des albums jeunesse, choisis avec soins, pour pouvoir être lus aux enfants de Casamance : des livres qui mettent en scène  leur quotidien, des imagiers, des contes. On sait aujourd’hui qu’un enfant qui bénéficie quotidiennement de 15 minutes de lecture par un adulte aura un meilleur niveau de langage. Anne a réalisé un atelier de lecture à haute voix pour les enfants, en présence du personnel qu’elle a sensibilisé à l’intérêt de cette pratique. Les enfants ont été attirés par cette proposition et ont su se montrer attentifs.

En tant que pédiatre Anne a examiné une quarantaine d’enfants de la garderie. 

La plupart sont en très bonne santé, deux cas ont attiré son attention et ont été soignés.
Les parents ont assisté à la consultation de leur enfant, et elle a pu échanger avec eux et leur donner des conseils.

La pathologie la plus représentée reste les caries dentaires même chez des très jeunes enfants !

Une première période d’ouverture du cabinet dentaire de fin novembre à début février s’est terminée par la remise de la recette au comité de santé d’Elinkine.
La convention de partenariat établi pour la création du cabinet dentaire a prévu un organe de concertation et de régulation pour son fonctionnement. C’est dans le cadre de cette instance qui comprend la commune, le poste de santé, le médecin chef du district sanitaire et AMK, qu’il a été décidé de fixé à 500 Cfa la somme acquittée par le patient par dent soignée, quel que soit le nombre de séances nécessaires. Il a également été décidé que ce serait au comité chargé de la gestion du poste de santé de gérer les fonds générés.

Début mars, Christine est repartie avec un confrère Jean-Marc pour une seconde période de fonctionnement du cabinet dentaire.


Effectivement, les visas de 3 mois ne permettent pas de longues périodes ininterrompues sur place ! Le fonctionnement du cabinet dentaire est actuellement dans une phase de développement ; l’objectif est de permettre à terme un relais de praticiens pour une ouverture 5 mois d’affilé au moins dans l’année.

Il n’est bien sûr pas envisageable d’envoyer des chirurgiens-dentistes sans accompagnement. Pour leur première mission la présence de Christine est indispensable. Plusieurs praticiens vont ainsi se succéder jusqu’à la fin du mois d’avril.

La salle d’attente ne contient pas tous les patients tant la demande est forte !

Avec l’arrivée d’Isabelle, infirmière, pour assister Jean-Marc au cabinet d’Elinkine, Christine a rapidement monté un cabinet dentaire éphémère dans le poste de santé de Diembering !

Elle y utilise la valise dentaire qui accompagne habituellement les consultations ambulantes.

Les deux praticiens peuvent exercer en même temps, et soigner des patients habitant des zones bien éloignées l’une de l’autre.

Nous continuerons de partager avec vous l’évolution de ces actions.
Tout cela ne serait pas possible sans votre indispensable soutien.
Comme vous le savez vos dons vont à 97 % au financement direct des actions au profit de la population isolée de Basse Casamance.
N’hésitez pas à retourner ce bulletin de don !

2021 : l’entrée dans une nouvelle décennie pour AMK !

Que cette année 2O21 soit légère pour tous, qu’elle permette enfin de porter le regard vers des perspectives plus sereines. Que la vie reprenne son cours, qu’enfin nous puissions nous réunir, voyager, vivre… et rester en bonne santé !

Nous formulons aussi des vœux pour AMK.

L’association a eu 20 ans en 2020 ! Une nouvelle décennie s’ouvre, et avec elle de nouveaux enjeux, de nouvelles perspectives. Les actions ont été bien ralenties ou empêchées par la crise sanitaire, mais le cabinet dentaire fonctionne et des travaux viennent d’être effectués à l’internat.

Qu’ensemble nous continuions à apporter aide et soutien en Casamance. Votre contribution, dont nous vous remercions chaleureusement est plus que jamais indispensable. Alors, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à compléter ce bulletin de don ou d’adhésion en cliquant ici.

Difficile de résumer en quelques lignes 20 ans d’actions ! Tentons malgré tout de le faire.

Les premières missions médicales organisées dans une petite case du campement ASSEB avec peu de moyens et tant de patients que médecin et infirmières terminaient les journées à la lampe torche ont été suivies de beaucoup d’autres. Les équipes se sont étoffées avec l’arrivée de pharmaciens, de chirurgiens-dentistes. L’organisation s’est structurée. Depuis environ 15 ans, AMK organise ainsi 3 missions de deux semaines par an. Excepté en période d’épidémie : Ebola, et cette année Covid 19 !

Les chirurgiens-dentistes disposent depuis 2017 d’une valise dentaire et d’une radio portative qui permettent quelques soins conservateurs en missions itinérantes. Jusque-là, seules les extractions dentaires étaient possibles.

AMK a toujours mené ses actions en concertation avec les autorités médicales locales, et en veillant à s’adapter aux évolutions et à l’émergence de nouveaux besoins. C’est ainsi que de nouveaux types de mission ont été mis en œuvre.

Plusieurs missions de santé publique dans le cadre d’une large campagne de lutte contre la bilharziose urinaire :

Cette campagne a été menée de 2001 à 2005 puis de 2010 à 2015 par le Dr Didier BASSET, en partenariat avec le Ministère de la santé et de l’action sociale sénégalais et avec une forte implication des médecins chefs de district successifs.

4300 cas de bilharziose urinaire ont été traités. Elle a permis de ramener la prévalence de cette maladie, d’un taux préoccupant en 2002 dans les gros villages de Diembering et de Kabrousse, respectivement, de 45,60% et 67,44%, aux taux de 12,74% et 7,03% en 2015 dans ces mêmes villages.

AMK a proposé au médecin-chef du district sanitaire une formation des infirmiers chefs de poste ICP à l’examen clinique de base.   

Ces professionnels sont formés au diagnostic médical sur la base d’un interrogatoire du patient, mais pas à l’approche clinique qui permettrait d’affiner le diagnostic et de mieux adapter la réponse thérapeutique. Un médecin d’AMK accompagne un ICP volontaire dans sa pratique quotidienne.

Fin 2017 à la demande du médecin-chef du district sanitaire, AMK a commencé à intervenir en médecine scolaire. Plusieurs journées de médecine scolaire ont ainsi été réalisées dans les classes de CP lors des missions itinérantes.

Au fil des missions, la prise en charge de certains soins s’est imposée :

Une trentaine de femmes ayant accouché dans des conditions difficiles ont bénéficié d’opérations de fistules vésico-vaginales avec un financement d’AMK. Ces interventions ont évité à ces femmes d’être rejetées par leur communauté.

5 enfants nécessitant de la chirurgie cardiaque ont pu être opérés grâce à un accompagnement d’AMK, avec un suivi médical et le financement de tout ou partie des interventions. La vie de ces enfants a été sauvée.

De même que la nécessité de doter le territoire de nouveaux équipements ou de nouvelles compétences 

Équipement l’unité de pneumologie de l’hôpital d’Oussouye d’une salle de radiologie utilisée pour des examens au-delà des seuls problèmes pulmonaires. AMK a financé la formation du manipulateur radio.

Construction d’un nouveau poste de santé à Diembering avec la participation de la Communauté rurale de Diembering. Ce poste de santé a été rénové en 2014 par l’association.

Aide financière pour l’installation d’un médecin communautaire sur le territoire.

Dans le domaine dentaire, des séances de prévention sont menées dans les écoles depuis 2013 et, depuis février 2019, un cabinet dentaire a ouvert ses portes à Elinkine

AMK a aussi développé des actions dans le domaine de l’éducation :

La création de l’internat de jeunes filles de Diemberin

30 collégiennes de villages isolés y sont accueillies dans les meilleures  conditions pour poursuivre leurs études dans les collèges du village. Cette structure est dirigée par deux co-directrices sénégalaises, et gérée par un comité de gestion local. Un parrainage géré par AMK complète la participation des familles.

Le soutien d’une initiative sénégalaise de garderie à Diembering

La garderie créée par une enseignante sénégalaise pu s’installer en 2019 dans un local spacieux aménagé par AMK.

Elle peut maintenant étendre l’accueil aux jeunes enfants et en périscolaire.

AMK soutient cette structure par le versement d’une subvention annuelle.

Des enseignants, membres d’AMK, viennent travailler ponctuellement au côté des animateurs dans le cadre de missions spécifiques.

Quelles sont les perspectives pour les années à venir ?

Le Sénégal a développé depuis 20 ans un système de santé qui a permis des avancées importantes (couverture vaccinale, gratuité des soins jusqu’à 5 ans, gratuité des traitements  de maladies graves telles que la tuberculose…). Le pays connait par ailleurs une transition épidémiologique avec l’émergence de maladies chroniques telles que diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires. Les missions de consultations médicales sont-elles toujours pertinentes dans ce contexte ? Faut-il s’orienter vers des actions plus spécialisées ? Beaucoup de questions se posent, qui nécessitent un débat en assemblée générale en « présentiel ». Cela n’a hélas pas été possible en 2020 pour cause de crise sanitaire.

En revanche, concernant le secteur dentaire, les choses sont évidentes.

Avec l’évolution des habitudes alimentaires et notamment la consommation excessive de sucre, le pays connait une véritable « urgence » dans le domaine de la santé dentaire.

Pour AMK la feuille de route est claire. Il faut soigner en permettant le fonctionnement du cabinet dentaire et en organisant des consultations itinérantes, et renforcer toutes les actions de prévention en impliquant autant que possible les acteurs locaux (enseignants, parents…).

Le cabinet dentaire fonctionne actuellement, et il est difficile de répondre à la demande !

Plusieurs praticiens vont s’y succéder aux côtés de Christine, chirurgien-dentiste et responsable du dentaire pour AMK, jusqu’à la fin du mois d’avril.

Isabelle, responsable de l’internat vient de passer quelques semaines en Casamance.

Elle a assisté Christine au cabinet dentaire, et fait exécuter des travaux à l’internat. Les chambres avaient besoin d’un petit « rafraîchissement ».

Les pensionnaires ont peint de couleurs gaies leurs placards. Un peintre a repeint les grilles et les volets. Des travaux d’entretien indispensables ont été réalisés avec les contributions de Bernard et Aladin.

Tout cela ne serait pas possible sans votre soutien

Encore merci à vous !

Les actions reprennent malgré la covid !

  • Un premier contact encourageant avec le Dr Ibou GYEYE, nouveau médecin chef du district sanitaire.
  • Les cartons sont arrivés à destination.
  • La rentrée scolaire s’est faite le 16 novembre. L’internat et la garderie ont rouvert leur porte.
  • Et, scoop de dernière heure, Christine et Isabelle ont reçu du consulat du Sénégal l’autorisation indispensable dans le cadre de la crise sanitaire pour partir en mission !

Les premiers contacts avec le Dr Ibou GUEYE, nouveau médecin chef du district sanitaire, laissent présager une bonne collaboration.

Le Dr SENGHOR avec lequel nous avions construit une précieuse collaboration depuis plusieurs années a quitté Oussouye pour un autre poste. Il n’a pas manqué de parler d’AMK à son successeur. Marie-Sylvie, présidente d’AMK, a pris contact avec ce dernier qui a manifesté un réel intérêt pour les actions de l’association.

Une chaine de solidarité a permis l’acheminement des cartons de Dakar à la Casamance.

Chacun des destinataires a pris possession des colis partis de Toulouse en septembre pour la Casamance

Des livres et fournitures scolaires pour les collèges de Diembering…

Des fournitures scolaires pour des écoles…

Pour la garderie : draps, jouets, vêtements à vendre lors de braderies organisée par la directrice pour financer la structure, livres…

Pour l’internat, fournitures scolaire, livres, sacs et cartables, peinture, machine à coudre…

Sans oublier des maillots de foot pour les futurs champions locaux !

Soyez rassurés, il y a toutes les tailles dans les cartons !

Heureusement, l’épidémie de covid a été bien maîtrisée dans la région, et la rentrée scolaire s’est effectuée normalement le 16 novembre.

L’internat a accueilli deux nouvelles pensionnaires.

Les deux seules élèves de troisième de l’an passé ont obtenu leur brevet et ont laissé la place à deux jeunes élèves de 6ème.Les directrices et des membres du comité de gestion se sont relayés, pendant la période de fermeture liée à la crise sanitaire, pour entretenir le potager et faire exécuter de petits travaux d’entretien ainsi que la pose des dernières moustiquaires. Les filles rentrent donc dans de bonnes conditions pour démarrer la nouvelle année scolaire.

La garderie vient de reprendre son activité le 2 novembre

Les inscriptions ont concerné dans un premier temps les enfants âgés de 17 mois à 5 ans, soit 25 inscrits au 15 novembre. Les inscriptions sont actuellement suspendues, car Alimatou, la directrice, doit d’abord former son nouveau personnel. Elles vont reprendre début décembre et seront alors ouvertes aux enfants de l’école élémentaire en périscolaire. Alimatou remarque cette année les difficultés.

Et le cabinet dentaire d’Elinkine va enfin pouvoir rouvrir ses portes !

Christine, dentiste, et Isabelle, infirmière partent au Sénégal pour plusieurs semaines. Après un nettoyage du cabinet indispensable après des mois de fermeture et une vérification du matériel, elles vont pouvoir de nouveau accueillir les patients, qui ces derniers temps, s’enquerissaient auprès de l’infirmière du poste de santé local du retour des dentistes !

Isabelle, qui assure également la responsabilité de l’internat pour AMK, compte mettre à profit ce séjour pour faire avancer de nombreux projets pour l’internat.

Il faut mettre en œuvre le chantier de raccordement de l’internat au réseau électrique. Elle souhaite mener une petite enquête auprès des anciennes afin d’évaluer les bénéfices qu’elles en ont retirés de leur passage à l’internat.

Elle envisage aussi de démarrer plusieurs activités avec les actuelles pensionnaires : travailler à l’élaboration d’un livre de recettes de cuisine tout en se sensibilisant à l’hygiène alimentaire, coudre des protections d’hygiène féminine dans une démarche écoresponsable de limitation des déchets, exécuter de petits travaux de peinture pour embellir les chambres.

Nous ne manquerons pas de partager avec vous l’évolution de ces projets.

Tout cela ne serait pas possible sans votre indispensable soutien. Comme vous le savez vos dons vont à 97 % au financement direct des réalisations au profit de la population isolée de Basse Casamance. Alors, si vous le pouvez, n’hésitez pas à retourner ce bulletin de don

Crise sanitaire oblige …

Chères amies, chers amis,

Dans notre précédente publication nous vous promettions des nouvelles de la mission programmée en avril. La crise sanitaire actuelle en a décidé autrement ! Et cette mission a bien évidemment dû être annulée.

En mars, le cabinet dentaire d’Elinkine fonctionnait. Mais, là aussi, il est apparu plus raisonnable de demander à Christine et à Farida de rentrer en France. Farida, infirmière, devait absolument pouvoir reprendre son activité professionnelle  dans un contexte où les soignants sont mobilisés sur le front du coronavirus !

Nos missionnaires d’AMK, qu’ils soient médecins, infirmières ou pharmaciens, se sont déclarés pour la plupart volontaires pour prêter main forte aux soignants en France.  D’autres ont maintenu courageusement leur activité.

Et, si la situation dans notre pays est bien-sûr plus que préoccupante, nous gardons aussi les yeux ouverts sur l’évolution dans le reste du monde, et avec une attention particulière pour cette région de Casamance qui nous est si chère !

Nous savons combien la population de Casamance est solidaire, nous connaissons l’engagement des soignants, mais nous formulons le vœu que la région soit épargnée par la pandémie !  

Nous espérons pouvoir reprendre le plus vite possible nos actions, et ne manquerons pas de vous tenir informés.

Amicalement.

Marie-Sylvie MASSIE

Présidente d’AMK

Quelques nouvelles de la mission de janvier-février

C’est une équipe composée de 3 médecins, 2 dentistes, 2 infirmières, une pharmacienne, de 2 logisticiens et de nos trois fidèles collaborateurs sénégalais qui a rempli cette nouvelle mission du 25 janvier au 9 février.

Au programme, consultations itinérantes médicales et dentaires, associées dans trois petits villages à des séances de médecine scolaire.

La compétence en orthoptie d’une des infirmières a permis la réalisation de nombreux tests de vision, avec prescription de lunettes.

L’équipe est intervenue dans 9 villages : Diantène, Kagnout, Cachouane, Djiromaïth, Loudia Wolof, Diakène Diola, Cap Skirring et Cabrousse, et Diembering le premier et le dernier jour de mission.

Comme toujours, le camion était chargé au maximum avec tout le matériel, les caisses de médicaments, et les sacs des uns et des autres lors des transferts d’un campement à un autre.

Plusieurs villages étaient accessibles en pirogue, nous donnant l’occasion d’un moment de détente au fil de l’eau dans les bolongs.

Bien en amont les autorités médicales et administratives avaient été informées du programme de la mission.

Dans la semaine de préparation de la mission, les logisticiens, Bruno et Brigitte, ont rencontré à l’hôpital le Dr CISSE, en l’absence du Dr SENGHOR, médecin chef du district sanitaire. Le Dr CISSE les a accueillis en s’exclamant « Ah, AMK, vous faites sortir de chez eux des personnes que l’on ne voit jamais au poste de santé » !

Ils ont également rencontré l’inspecteur d’académie qui a contacté devant eux les directeurs des écoles concernées par la médecine scolaire, en insistant sur la nécessité d’informer et de convoquer les parents.

Puis, ils ont rencontré les infirmiers chefs de poste (ICP), les membres des comités de santé pour chacun des postes ou des cases de santé, ainsi que les directeurs et les maîtres des écoles pour préparer ces journées de consultation et de médecine scolaire. Cette préparation est indispensable pour permettre ensuite une bonne collaboration.

Les médecins, Mireille, Amélie et Michel, ont effectué 560 consultations pour 316 femmes, 174 hommes et 70 enfants.

De nombreux patients présentent des pathologies ostéo-articulaires dues « au travail et à l’âge » que l’on ne peut guérir mais calmer. Il faut prendre le temps de prodiguer les conseils pour protéger dos, lombaires, genoux …

Les médecins constatent aussi des diabètes, des hypertensions artérielles, suivis ou pas ! Il est encore difficile pour beaucoup de patients d’envisager de suivre un traitement pour une maladie « silencieuse », ou lorsque les symptômes s’estompent ! Là encore, il faut un long travail d’éducation à la santé. La prise en charge médicamenteuse des patients a été assurée.

Pour certaines pathologies chroniques un traitement de plusieurs semaines a été fourni. Roxane, pharmacienne, a été secondée par Ibu pour la traduction des conseils relatifs à la prise des médicaments.

Les infirmières, Françoise et Stéphanie, chargées de la pré-consultation ont réalisé par ailleurs de soins (pansements, extractions de bouchons d’oreille), et des analyses à la demande des médecins (glycémie, analyse d’urine, test de grossesse).

Stéphanie est aussi orthoptiste. Elle avait amené son matériel de test visuel, et a pu procéder à 198 tests de vision. La demande est énorme ! Ces tests ont donné lieu à la délivrance de verres correcteurs sur place grâce à notre stock de lunettes, ou d’une ordonnance pour aller s’approvisionner auprès d’AMOA, une association partenaire qui a installé à Cabrousse un technicien en optique.

Deux nouveaux dentistes, Alain et Marc, ont fait efficacement équipe avec Fatima et Maïmouna nos deux assistantes dentaires.

Le cabinet dentaire d’Elinkine qui fonctionnait depuis décembre rend un énorme service à la population mais ne suffit pas à couvrir les besoins. Les consultations itinérantes sont toujours nécessaires.

Les séances de médecine scolaire commencent par une séance de prévention dentaire suivie d’un dépistage bucco-dentaire, et se poursuivent par le contrôle du poids et de la taille, les tests d’acuité visuelle, et enfin l’auscultation par le médecin.

Les visites médicales concernaient des classes de CI (cours d’initiation, enfants de 5 à 6 ans) et CP. Etant donné les petits effectifs des classes, les maitres avaient été invités à orienter des élèves d’autres classes qui les préoccupaient sur le plan de la santé. Beaucoup de parents étaient présents, mais sans toujours oser s’avancer près du médecin. Il faut les accompagner. Il faudra du temps pour les amener à prendre conscience de l’importance de leur place auprès du médecin.

Tous les soins prescrits par le dentiste (certains soins impossibles sur place ont été orientés vers le cabinet dentaire) ou par le médecin (prescription de médicaments, soins infirmiers) ont été effectués dans la journée avec la présence des parents. Cela a permis, là encore, de donner informations et conseils.

Des séances de prévention dentaires ont également été effectuées dans les trois écoles dans d’autres classes, en priorité dans les CM. Suite à toutes ces séances de prévention, des brosses à dent sont remises au maître pour la mise en place d’une séance quotidienne de brossage des dents.

Une nouvelle mission se prépare pour le mois d’avril. Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles.

On n’a pas chômé à AMK en novembre et décembre 2019 !

  • Il a fallu acheminer un nouveau fauteuil dentaire et l’installer dans le cabinet dentaire d’Elinkine. Le cabinet a ainsi pu rouvrir dans de bonnes conditions et la salle d’attente ne désemplit pas ! En marge, des séances de prévention dentaire dans plusieurs écoles.
  • Une équipe dynamique a effectué une mission de consultations médicales et dentaires, et de médecine scolaire, du 16 novembre au 1er décembre.
  • Dans le même temps des travaux d’aménagement se sont poursuivis à la garderie et à l’internat, et des démarches ont été faites préalablement aux travaux de raccordement de l’internat au réseau électrique.

Le cabinet dentaire est de nouveau opérationnel depuis début décembre

Le premier fauteuil ayant lâché à la fin de la précédente période d’ouverture du cabinet, il nous a fallu remporter un nouveau challenge : acheminer et installer un nouveau fauteuil pour permettre au cabinet d’ouvrir en temps et en heure. Cela a été possible grâce à l’énorme contribution d’Aladin ! Nous le remercions vivement !

Le cabinet dentaire fonctionne donc depuis le début du mois de décembre, et les patients sont au rendez-vous. La salle d’attente est toujours pleine ! Un autre challenge demeure : pérenniser le financement du fonctionnement et trouver de nouveaux dentistes pour assurer un relais sur la durée ! Vous pouvez sécuriser cette action sur la durée en parrainant le cabinet, avec la possibilité de défiscaliser 66% du montant de vos dons. N’hésitez pas à retourner ce bulletin de parrainage .

Des séances de préventions bucco-dentaires ont été réalisées dans 6 classes de CM1-CM2, soit au profit d’un peu plus de 400 enfants. Comme toujours les maîtres sont associés à cette action ; ils mettent ensuite en place une activité quotidienne de brossage des dents avec les brosses à dents remises par AMK.

La première mission itinérante de consultations médicales et dentaires de la « saison » est rentrée tout début décembre après une activité intense sur deux semaines.

En amont, les logisticiens avaient préparé avec les gestionnaires et les soignants des postes de santé la venue de l’équipe.

Au programme, 10 villages, dont certains accessibles en pirogue.

Les médecins,

Les dentistes, le pharmacien,

Les infirmières,

Tous sont allés porter attention et soins, en collaboration étroite avec les équipes de soins locales, à une population qui a peu d’occasion de consultations pratiquées par médecins et dentistes.

Les patients étaient nombreux au rendez-vous !

Le repas préparés par les femmes du village est un moment appréciable de détente au cœur de journées longues et chargées, dans des conditions matérielles et climatiques parfois difficiles.

L’occasion aussi de tisser quelques liens avec nos partenaires sénégalais, soignants des postes de santé, membres des comités de gestion des postes de santé, bénévoles des villages, …

Et pendant ce temps, les travaux d’aménagement de l’internat et de la garderie avancent !

Les moustiquaires ont été posées aux fenêtres de l’internat. Un gros projet devrait se réaliser dans les mois à venir : le raccordement de l’internat au réseau électrique. Le bâtiment de l’internat est en retrait de la route ; le coût du raccordement est donc élevé.

Mais l’enjeu est important pour la qualité de vie des résidentes et du personnel. Cela va en effet permettre une conservation sur place des aliments, des courses en conséquence moins fréquentes. Il sera aussi envisageable d’équiper l’internat en informatique, un déterminant important pour la réussite des études !

Des étagères ont été montées à la garderie :

Aussitôt montées, aussitôt utilisées !

Et enfin, le nom de la garderie a été calligraphié sur son mur d’enceinte !

La garderie fonctionne maintenant en préscolaire et en périscolaire en dehors des périodes de vacances scolaires.

Elle offre un service appréciable aux familles, un cadre éducatif de qualité aux enfants, et de l’emploi pour le village.

Et les actions continuent en 2020 ; une nouvelle mission se prépare à partir dans les prochaines semaines.

Tout cela ne serait pas possible sans votre indispensable soutien. Comme vous le savez vos dons vont à 97 % au financement direct de réalisations au profit de la population isolée de Basse Casamance. Si vous le pouvez n’hésitez pas à retourner ce bulletin de don.

AMK vous remercie de votre soutien et vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quid des actions d’AMK ces deux derniers mois ?

Trois événements marquants en septembre et octobre 2019 :

Le 21 septembre, ce sont 80 cartons de matériel et fournitures diverses, d’un poids total de 1100 kg pour un volume proche de 5 m3, qui sont arrivés à Diembering grâce à notre précieux partenariat avec l’association l’Aéro-Club Pierre-Georges Latécoère de Toulouse.

Du 22 septembre au 5 octobre, trois médecins d’AMK étaient en Casamance pour une mission spécifique de sensibilisation des infirmiers chefs de poste (ICP) à l’approche clinique, l’objectif étant d’améliorer la compétence de ces derniers en matière de diagnostic.

Enfin, début octobre, l’internat a rouvert ses portes pour accueillir anciennes et nouvelles pensionnaires pour une nouvelle année scolaire.

La livraison des « cartons » à Diembering est l’aboutissement d’un travail mené sur plusieurs mois.

Les envois sont ciblés en fonction des besoins spécifiques des destinataires : jouets, livres, draps pour la garderie :

Livres et dictionnaires pour l’internat ; fournitures scolaires, dictionnaires, livres, vêtements pour plusieurs établissements scolaires ; équipements orthopédiques, compresses et pansements pour l’hôpital d’Oussouye ; vêtements de bébé pour la maternité ; petit matériel, fournitures diverses pour les missions d’AMK et le cabinet dentaire d’Elinkine, …

Chaque carton est soigneusement numéroté et référencé.

L’acheminement est possible grâce à une belle chaine de solidarité. L’aéro-Club Pierre-Georges LATECOERE qui assure l’acheminement de Toulouse à Dakar en est bien évidemment l’élément fort.

Mais plusieurs relais sont ensuite indispensables pour atteindre la Casamance et chaque destinataire ! 

Le bilan de la mission de « compagnonnage ICP/ est très positif

Ce projet de formation des ICP avait été réfléchi avec le Dr SENGHOR, médecin chef du district sanitaire. Les infirmiers étaient volontaires. Alain, Annie et Benoit, médecins d’AMK, ont consulté en binôme avec les ICP dans 11 postes de santé. La proposition était de travailler ensemble en consultant tous les patients qui se présentent, mais en ajoutant un examen clinique de base à l’entretien habituellement pratiqué par les infirmiers dans le cadre d’une approche uniquement syndromique. Les infirmiers ont pratiqué l’examen clinique avec le médecin, puis seul, avec à chaque fois un échange sur les constatations faites. Les infirmiers ont été très intéressés et souhaitent renouveler l’expérience.

Alain, Annie, et Benoit ont également consulté tous les enfants de la garderie, dont l’état de santé est globalement satisfaisant.

En octobre, c’est la rentrée à l’internat

Amy et Fatima, les co-directrices étaient à leur poste. Après la longue période d’hivernage, les locaux avaient été nettoyés pour préparer la rentrée.

Les pensionnaires, accompagnées de leurs familles, ont pu être accueillies dans de bonnes conditions.

Merci de votre intérêt pour les actions d’AMK et de votre soutien

Quelques nouvelles de la mission de février 2019

C’est encore une grosse équipe d’AMK qui s’est dépêchée en Casamance début février : 4 médecins, 1 dentiste, 1 pharmacien, 2 infirmières, une assistante, 3 collaborateurs locaux et 2 logisticiens.

Pendant deux semaines, l’équipe a enchaîné, conjointement ou successivement, consultations médicales et dentaires, et médecine scolaire, dans neuf villages de Basse Casamance.

Ils sont rentrés, forts de cette aventure humaine partagée. La forte mobilisation des soignants dans les postes de santé, des membres des comités de santé, des enseignants, des bénévoles des villages ont largement contribué à la réussite de cette mission.

Des pathologies lourdes ou préoccupantes ont été dépistées chez des patients, enfant ou adulte, qui ont été référés au Dr SENGHOR qui nous a informés de la mise en œuvre du suivi de ces patients.

En conclusion, un bilan très positif pour cette première mission 2019 !

Quelques nouvelles des actions d’AMK

La fin d’année a été bien chargée pour AMK !

La première mission est intervenue du 29 novembre au 16 décembre.

Quelques membres de l’association se sont rendus en Casamance mi-novembre pour préparer cette première mission de consultations médicales et dentaires qui s’est très bien passée, dans un bon un esprit d’équipe, et avec une grande motivation et une forte implication de tous : médecins français et sénégalais, dentistes, pharmacien, infirmières, logisticiens, assistantes dentaires sénégalaises et assistant sénégalais en pharmacie.

Au fil des années la collaboration avec les équipes de soins locales et les comités de santé en charge de la gestion des postes de santé se renforcent.  On constate aussi une meilleure prise en compte de leur santé par les patients eux-mêmes. Les consultations ont permis de dépister quelques pathologies sévères nécessitant une prise en charge spécifique qui ont été signalées au Dr Senghor, le médecin chef du district sanitaire, et qui seront suivis.

Beaucoup de travail, comme toujours, pour les dentistes ! Or nous manquons de chirurgiens-dentistes. Nous renouvelons notre appel aux praticiens !

Le 8 décembre a été un moment fort pour tous avec la cérémonie d’hommage à Claude Sagnes, fondateur de l’internat de filles de Diembering qui portent désormais son nom.

Claude n’a jamais ménagé ses efforts pendant trois ans pour créer cette structure, ni pour l’accompagner depuis son ouverture, il y a maintenant plus de 8 ans !

Et, enfin, le projet de local « garderie » porté par AMK depuis plus de deux ans, en lien étroit avec Alimatou, initiatrice et Directrice de la structure, et la Mairie de Diembering vient d’aboutir.

Hervé, notre trésorier et logisticien, a passer un mois sur place pour finaliser le chantier. Les enfants du village ont mis la main à la pâte pour le nettoyage final. Et les clés ont été remises à Alimatou en décembre.

Nous remercions les généreux donateurs privés et associatifs qui ont permis cette belle réalisation !

Pour plus d’informations lisez notre dernière newsletter ou consulter le journal annuel 2018 de l’association

Vous souhaitez soutenir les actions d’AMK, cliquez ici

Nous vous souhaitons une très bonne année 2019, et vous remercions de votre soutien.  

 

 

Quelques nouvelles de la mission de janvier 2018

C’est une grosse équipe qui s’est dépêchée en Casamance du 27 janvier au 11 février pour une nouvelle mission itinérante :

4 médecins ! Il était prévu que Benoit ne nous accompagne que la première semaine. Il a été inopinément remplacé la seconde semaine par Arnaud, interne en pédiatrie, passionné de médecine, orienté vers nous par Natacha l’infirmière chef de poste d’Elinkine. Nous le remercions pour sa collaboration sérieuse et entière.

2 dentistes, 3 infirmières, 1 pharmacien et 2 logisticiens français complétaient cette équipe, ainsi que nos 3 fidèles collaborateurs casamançais Ibu, Fatima et Maïmouna.

En camion, ou en pirogue, nous avons sillonné la région pour desservir neuf villages, parfois très isolés et enclavés.

Il a fallu à Pierre un trésor d’ingéniosité pour placer dans le camion 15 personnes, les caisses de médicaments, les grosses malles contenant le matériel dentaire, la valise de soins dentaires, le générateur et les sacs de chacun !

641 personnes, soit 195 hommes, 330 femmes et 80 enfants ont pu bénéficier d’une consultation  médicale et des médicaments prescrits à cette occasion.

Les médecins ont pris le temps de la concertation, travaillant dans un esprit collégial profitable aux patients. Philippe, médecin rompu à la médecine humanitaire, avait amené son échographe portable bien utile pour préciser certains diagnostics.

Le concours d’un membre de l’équipe de soins local est précieux pour traduire les échanges entre médecin et patient.

Sur le plan dentaire, les deux dentistes ont traité 325 patients, dont 80 hommes, 159 femmes et 86 enfants.

La radio portable et la valise de soins dentaires permettent des soins conservateurs. Lorsque les soins nécessitent plusieurs séances, les patients sont orientés vers le cabinet dentaire de l’association partenaire Doma Doma à Cabrousse. Pour certains cependant, les distances sont rédhibitoires. Le cabinet dentaire en cours de création à Elinkine va rapprocher des soins dentaires les populations de nombreux villages isolés et des îles.

L’expérimentation en médecine scolaire s’est poursuivie, avec l’aval du médecin chef de district et l’aide de l’inspecteur d’académie, dans les classes de cours préparatoire de 7 villages, concernant 117 enfants âgés majoritairement de 7 à 9 ans.

Après une présentation aux élèves du déroulement de la matinée, les séances ont débuté par une sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire réalisée magistralement par Maïmouna …

… suivi d’un dépistage effectué par un dentiste.

Ensuite, chaque enfant a bénéficié d’un examen staturo-pondéral et d’un examen clinique complet avec dépistage d’éventuels troubles visuels et auditifs.

Le concours des enseignants est indispensable au bon déroulement de ces visites médicales. Nous suggérons toujours aux enseignants de mettre en place une activité quotidienne de brossage des dents à l’école. Nous fournissons les brosses à dent.

Impliquer les parents est essentiel. Lorsque les parents assistent à l’examen de leur enfant, l’échange permet au praticien de mieux évaluer l’état de santé de l’enfant et de donner explications et conseils.

La médecine scolaire dans des villages reculés sénégalais ne peut être uniquement préventive. Si des soins sont nécessaires, il faut les prodiguer. Là encore, la participation d’un membre de la famille est indispensable pour la remise des médicaments, l’explication de la prescription médicale ou pour accompagner les soins dentaires.

La collaboration avec l’équipe de soins locale, les membres du comité de santé, les bénévoles, interprètes, ticketteurs, cuisinières, est indispensable pour la réussite de ces journées de consultation

Bravo à tous ces bénévoles casamançais qui travaillent à nos côtés au service de leur communauté !

Cette mission a également permis d’organiser une causerie avec les résidentes de l’internat.

Annie, médecin, Françoise, puéricultrice, et Maguy, infirmière, sont intervenues à l’internat pour répondre à beaucoup de questions posées par écrit anonymement  par les résidentes et remises en début de mission par les directrices de la structure. Ces questions concernent essentiellement la puberté et la sexualité.

Quand elles sont arrivées le samedi midi pour cette causerie, les résidentes  terminaient la lessive et le gros ménage de la fin de semaine. Les intervenantes avaient préparé la séance, avec documentation et schémas anatomiques à l’appui.

Les jeunes filles ont été très intéressées et participantes. L’intervention collective a été suivie de quelques entretiens individuels pour certaines d’entre elles.

Une autre mission est actuellement sur le terrain. Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles à son retour !

Vous souhaitez soutenir les actions d’AMK ou y participer

N’hésitez pas à nous contacter sur : a.m.kassoumaye@gmail.com