Historique : AMK Qui sommes-nous ?

L’association Actions Médicales Kassoumaye (AMK) a été fondée en 2000.

Elle a pour objet de mener des actions au profit des populations de Basse Casamance, dans les domaines de la santé et de l’éducation. Née d’une amitié entre son fondateur, le Dr Benoit GARCON, son épouse Chantal GARCON, et Ibu DIATTA, assistant de santé communautaire à Diembering, l’association reste attachée à des valeurs de respect et d’estime mutuelle, et à des modalités d’intervention en concertation et collaboration avec les acteurs locaux.

Des rencontres fréquentes avec les autorités administratives et sanitaires permettent d’adapter les actions en fonctions des priorités et des axes de développement du Sénégal. Elles ont donné lieu à plusieurs conventions de partenariat.

Dès 2001, le Dr GARCON a rencontré Mme Awa Marie COLL SECK, ministre de la santé, en présence du Dr Mustapha CISSE, médecin chef du district d’Oussouye, pour échanger sur les projets de l’association. Une rencontre a eu lieu cette même année avec M. Biram SARR, gouverneur de Ziguinchor, pour lui présenter l’association.

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les autorités de santé régionales, notamment avec le Dr Mame Demba SY en 2008.

L’association intervient en lien constant avec le médecin chef du district d’Oussouye, le Dr Mustapha CISSE, puis le Dr Malick BADIANE, et le Dr Gabriel SENGHOR, et le Maire de Diembering, M. Tombon GUEYE. Le Dr Gabriel SENGHOR a été remplacé tout récemment par le Dr Ibou GUEYE.

Au fil des ans, l’association s’est structurée de sorte à garantir le professionnalisme de ses actions. Les administrateurs prennent les décisions avec l’expertise de référents « médecin », « chirurgien-dentiste », « pharmacien » et « infirmier ».

Enfin, AMK a le souci de se coordonner avec les autres associations intervenant sur la même zone géographique pour une action en synergie au profit de la population. L’association a pris en 2015 l’initiative d’une rencontre inter-associations, et entretient des liens avec les autres acteurs de la sphère associative.

QUELLES SONT NOS ACTIONS ?

LES MISSIONS DE CONSULTATIONS MÉDICALES ET DENTAIRES

Dès le départ ces consultations se sont inscrites dans le système de soins local.

Trois missions de consultations médicales et dentaires itinérantes d’une durée de deux semaines sont organisées chaque année, desservant notamment des villages isolés et reculés. L’équipe est composée d’une dizaine de personnes, médecins, chirurgiens-dentistes, infirmières, pharmacien et logisticiens, à laquelle se joignent quelques collaborateurs sénégalais sur des fonctions d’assistant dentaire et d’assistant pharmacien. AMK achète les médicaments notamment à la PNA-PRA. Les consultations s’effectuent dans les postes ou les cases de santé, en collaboration avec l’équipe de soins locale et le comité de santé, et avec le concours de nombreux bénévoles du village. Les consultations sont payantes sous la forme d’un forfait « soins/médicaments » dont le montant est fixé par le comité de santé ; la recette est remise au poste de santé (un procès-verbal de bilan de consultation est remis au médecin chef de district, voir en annexes).

LES RÉALISATIONS

Dans le domaine médical:

Opérations de fistules vésico-vaginales (2001 à 2005)

Prise en charge financière par AMK de ces interventions chirurgicales effectuées par le Dr Mario D’AMATO, chirurgien à l’hôpital de Ziguinchor, pour une trentaine de femmes ayant accouché dans des conditions difficiles.

Santé publique : campagne de lutte contre la bilharziose urinaire 

Cette action a été menée de 2001 à 2005 puis de 2010 à 2015 par le Dr Didier BASSET, en partenariat avec le Ministère de la santé et de l’action sociale sénégalais et avec une forte implication des médecins chefs de district successifs. Elle a fait l’objet de 12 missions spécifiques d’AMK, ainsi que de participations ponctuelles lors d’autres missions ; 4300 cas de bilharziose urinaire ont été traités. Elle a permis de ramener la prévalence de cette maladie, d’un taux préoccupant en 2002 dans les gros villages de Diembering et de Kabrousse, respectivement, de 45,60% et 67,44%, aux taux de 12,74% et 7,03% en 2015 dans ces mêmes villages. Le bilan de cette campagne a été présenté aux congrès de parasitologie de Toulouse en mars 2017, et du Pharo de Marseille en octobre 2017  (Cf. le poster de présentation au congrès de parasitologie de Toulouse en annexes).

Construction et rénovation du poste de santé de Diembering

AMK a construit un nouveau poste de santé à Diembering en 2004 avec la participation de la Communauté rurale de Diembering. Ce poste de santé a été rénové (peintures et huisseries) en 2014 par l’association.

Chirurgie cardiaque

Cette action a été conduite par le Dr Jacques TRICOIRE, cardiologue à Toulouse. Elle a concerné 5 enfants depuis 2007. Pour chaque situation, AMK a assuré un suivi médical, un accompagnement vers la structure médicale adaptée à Dakar ou en France, et un financement de tout ou partie des opérations.

Equipement de l’unité de pneumologie de l’hôpital d’Oussouye (2010 à 2015)

Cette opération a été conduite en trois étapes :

  • Equipement d’une salle de radiologie toujours fonctionnelle par les Dr Christine JULIA et Patrick BERNARD (utilisée pour des examens au-delà des seuls problèmes pulmonaires)
  • Actions de lutte contre l’asthme avec la mise en place de douze aérosoliseurs à l’hôpital et dans plusieurs postes de santé, avec fourniture des produits ;
  • Création de la salle d’exploration fonctionnelle respiratoire, endoscopique, permettant le dépistage et le diagnostic de la tuberculose.
  • Les matériels installés ont été fournis pour partie par la Clinique Pasteur de Toulouse, et pour partie acheté à l’état neuf.

AMK a financé la formation du manipulateur radio et la fourniture des consommables.

Aide à l’installation d’un médecin communautaire (2015)

AMK a accompagné et soutenu financièrement le projet d’installation du Dr Ousmane N’DIAYE. Une convention a été signée le 30/01/2015 entre Le Dr N’DIAYE, la mairie de Diembering et AMK visant l’accès des plus démunis au cabinet du médecin.

Dans le domaine dentaire:

Acquisition progressive du matériel permettant la réalisation de soins conservateurs en consultation itinérante

Au départ, seules les extractions dentaires étaient possibles. A partir de 2015 le prêt d’une valise dentaire et d’un groupe électrogène a permis la réalisation des premiers soins dentaires en consultation itinérante.

En 2017, le Dr Christine PERNET, chirurgien-dentiste et référente dentaire pour AMK, a mené des actions permettant de collecter des fonds pour l’acquisition d’une valise dentaire et d’un appareil radio portatif, améliorant ainsi diagnostic et qualité des soins.

Mise en place d’actions de prévention dentaire

En novembre 2013, une première action de prévention dentaire a été conduite pour les enfants des 3 cours préparatoires des écoles de Diembering avec le concours des enseignants. Depuis, lors des passages dans les villages, des rencontres sont régulièrement organisées avec les enfants et les parents ou à l’école avec le concours des enseignants pour une sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire suivie d’une distribution de brosses à dents.

Dans le domaine de l’éducation

  • Parrainage d’enfants du collège de Diembering

De 2000 à 2010, AMK a organisé des parrainages individuels d’enfants scolarisés au Collège Catholique de Diembering. Ces parrainages ont concerné une quarantaine de jeunes. Ces parrainages nominatifs ont été progressivement remplacés par un parrainage de l’internat.

  • Création de l’internat de jeunes filles de Diembering

Afin de permettre à des jeunes filles, habitant dans des villages éloignés ou dans les îles, de poursuivre leurs études dans les collèges du village dans de bonnes conditions, AMK a mené de 2007 à 2010 un projet de construction d’un internat pour l’accueil de 30 jeunes filles. Le financement en a été assuré par la communauté rurale (20 %), la Fondation Sonatel et la fondation France Télécom/Orange (60 %), et AMK (20%).

Cette structure est dirigée par deux co-directrices sénégalaises, et gérée par un comité de gestion local. Le bâtiment a été donné à la mairie. AMK continue d’en assurer l’entretien.

AMK entretient un système de parrainage de la structure (environ 60 parrains) permettant de couvrir 75% des frais de fonctionnement, les parents finançant les 25% restants.

  • Soutien d’une initiative sénégalaise de garderie à Diembering

Alimatou DIEYE, enseignante à l’école primaire 1 de Diembering a créé en 2012 une garderie associative offrant de très bonnes conditions d’accueil, d’hygiène et d’alimentation aux enfants pendant la période d’hivernage, période où les parents sont occupés au travail dans les rizières. La structure accueille actuellement 130 enfants âgés de 18 mois à 10 ans. Après avoir été conduite pendant plusieurs années, au cours des mois d’août et septembre, dans les locaux de l’école faute de local dédié plus adapté, la garderie a pu aménager en 2019 dans un local spacieux aménagé par l’association AMK.

AMK soutient cette structure par le versement d’une subvention annuelle de 1500€. Des enseignants, membres d’AMK, viennent travailler ponctuellement au côté des animateurs dans le cadre de missions spécifiques.

Convaincus de l’intérêt du service rendu aux familles par la garderie, la Mairie de Diembering et AMK se sont engagés en partenariat dans un projet de rénovation, d’agrandissement et d’aménagement d’un local municipal déjà existant. Ce local a été  spécialement affecté à la structure, pour lui permettra d’étendre ses périodes de fonctionnement, et de fonctionner dans de meilleures conditions.

LES PROJETS EN COURS DE DÉVELOPPEMENT

 Dans le domaine médical

  • Contribution à la formation continue des ICP

En accord avec le Dr SENGHOR, médecin chef du district d’Oussouye, AMK envisage des missions spécifiques  lors desquelles les médecins d’AMK consulteront pendant plusieurs jours consécutifs chacun aux côté d’un ICP. Cette action a pour objectif à la fois d’offrir l’accès de proximité à un médecin pour les patients, et la formation à l’approche clinique pour les ICP.

  • Médecine scolaire

Avec l’aval du Dr SENGHOR, et à présent du Dr GUEYE, et les autorisations de l’Inspecteur DIOP, Inspection de l’Education et de la Formation d’Oussouye, AMK a commencé fin 2017 à intervenir en médecine scolaire dans quelques écoles de sa zone d’intervention.

Les élèves bénéficient dans ce cadre d’un examen staturo-pondéral et d’un examen clinique complet accompagnés d’un dépistage des troubles auditifs et visuels effectués par un médecin, et d’un examen bucco-dentaire pratiqué par un chirurgien-dentiste. Si des soins s’avèrent nécessaires ils sont effectués avec la présence d’un parent.

Dans le domaine dentaire

  • Création d’un cabinet dentaire à Elinkine

Dans le cadre d’un partenariat avec la Mairie de Mlomp et l’association Doma Doma (spécialisée dans le domaine dentaire), AMK  a contribué à la création d’un cabinet dentaire attaché au poste de santé d’Elinkine. AMK a assuré l’acheminement du fauteuil dentaire et de tout l’équipement technique du local, et s’est engagé pour mettre en œuvre les moyens d’une contribution financière et humaine (recherche de praticiens)  pour le bon fonctionnement de la structure. Ce cabinet dentaire a ouvert ses portes en 2019.

Dans le domaine éducatif

  • Rénovation des locaux de l’internat

L’internat fonctionne depuis 11 ans. Des rénovations et des aménagements complémentaires ont été nécessaires (pompe solaire autonome pour le puits, réfection cuisine et salle à manger, amélioration des couchages, et ajout de moustiquaires aux fenêtres). Ils ont été  réalisés au cours de l’été 2018 par une aide apportée par le Lycée Le Caousou de Toulouse.

Un projet de raccordement du bâtiment au réseau électrique est en cours. Il permettra entre autre le fonctionnement d’un congélateurs pour la conservation des aliments, ce qui évitera aux co-directrices de faire aussi fréquemment les courses alimentaires. Ce projet est en partie financé par la région Occitanie.

QUELLES SONT NOS SOURCES DE FINANCEMENT ?

L’association compte environ 120 membres qui la soutiennent dans ses actions, entre autres en s’acquittant d’une cotisation annuelle.

AMK reçoit des dons de donateurs privés. L’association offre la possibilité à ses donateurs de soutenir globalement les actions, ou certaines en particulier, et les tient légitimement informés de l’utilisation des fonds, des actions réalisées, et des projets en cours.

Par ailleurs, certains membres d’AMK organisent ponctuellement des manifestations visant à sensibiliser le public et à collecter des fonds pour la réalisation d’une action ciblée.

Enfin, des dossiers sont montés et présentés auprès d’organisations caritatives, de fondations, toujours dans la perspective d’obtenir des fonds  pour la réalisation d’une action ciblée.

AMK a un budget global annuel moyen hors travaux de construction et d’achat de matériels de 70 000 /80 000 €.

Il est important de souligner que l’association a fait le choix de limiter au strict minimum ses frais de fonctionnement (assurances, taxes, courrier), qui n’excèdent pas 2 % de son budget.

Les volontaires financent leur voyage, leur hébergement et leur alimentation, ils  n’en demandent  pas le remboursement à AMK et laissent ces frais engagés en dons à l’association.

Ainsi les fonds collectés servent à 98% l’objet de l’association au profit des populations de Basse Casamance.

STATUTS de l’ Association AMK

STATUTS     

 DE L’ ASSOCIATION     » ACTIONS MEDICALES KASSOUMAYE  »

1 ) But et composition de l’association :

 Art.1 – Constitution:

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Art . 2 – Dénomination:

L’Association a pour titre : « ACTIONS  MEDICALES  KASSOUMAYE »

Art. 3 – Objet de l’association:

L’Association a pour objet principalement la mise en place d’une action médicale et paramédicale au bénéfice d’une population civile, d’actions de prévention de dépistage, d’éducation à la santé, de la formation sur le terrain d’ auxiliaires médicaux, et d’aide à  l’éducation dans le domaine scolaire, dans les pays d’Afrique Occidentale, et notamment et principalement dans la région de Diembering, district d’OUSSOUYE en Basse Casamance au Sénégal, où la présence médicale se limite à des agents sanitaires pour un dispensaire et une sage-femme, religieuse, dirigeant une maternité, gérée par une ONG espagnole. La population est d’environ dix mille habitants quasiment dépourvus de tout moyen médical.

L’Association Actions Médicales Kassoumaye a pour souci permanent l’efficacité de son travail médical et de sa pérennité. Elle s’engage à respecter les équilibres sociaux, culturels, traditionnels et religieux des ethnies en présence.

 Art.4 – Siège Social :

L’Association a, suite à la décision de l’Assemblée Générale du 6 novembre 2010, transféré son siège du 32 rue des Marchands 31000 TOULOUSE au 13 Avenue des Pyrénées 31280 MONS. Il pourra être transféré en n’importe quel autre lieu par simple décision de l’Assemblée Générale.

Art.5 – Durée :

L’Association a été créée pour une durée illimitée.

Art.6 – Moyens d’action :

Les moyens d’action de l’Association sont l’organisation d’événements publics, tels que conférences, expositions, ventes de charité, galas de bienfaisance, comités de fêtes locaux, dons en nature ou en numéraire, récolte auprès des hôpitaux, des médecins et des pharmaciens, de médicaments et de produits médicaux ou de pharmacie servant aux soins d’urgence, récolte auprès d’autres associations loi 1901 et organisations non gouvernementales de dons en nature ou en numéraire, et tout autre moyen licite permettant la mise en oeuvre et le développement de l’objet statutaire, ainsi que les subventions de I’Etat, des Régions, des Départements et des Communes.

L’Association Actions Médicales Kassoumaye s’engage à employer ces dons dans le respect scrupuleux de la générosité de ses donateurs, en en limitant l’utilisation au strict objet de l’action médicale et en réduisant les frais de gestion au minimum nécessaire.

 Art.7 – Membres :

L’Association Actions Médicales Kassoumaye se compose de :

A) Membres actifs : ce sont les membres qui participent personnellement aux actions de l’Association. Ils ont, seuls, le droit de vote aux Assemblées. Ils s’engagent à verser annuellement une cotisation fixée par le Conseil d’Administration.

Ils se divisent en trois catégories :

a) Membres Fondateurs

b) Membres Participants

c) Membres Bienfaiteurs, qui en plus de la participation et de la cotisation, font des dons pécuniaires à l’Association.

B) Membres non-actifs : sont ceux qui ne participent pas personnellement aux actions de l’Association, mais qui rendent ou sont susceptibles de rendre des services à l’Association, et/ou aident à l’objet de l’Association par leurs dons pécuniaires. Ils n’ont pas le droit de vote aux Assemblées. Ils ne prennent vis à vis de l’Association aucun engagement quelconque. Ils sont exonérés des cotisations annuelles. Ils se divisent en deux catégories : a) Membres d’Honneur

b) Membres Donateurs

Toute personne morale légalement constituée peut être admise comme membre de l’Association.

Les membres de l’Association sont bénévoles et volontaires, ce qui est le signifiant de leur engagement, de l’indépendance de leurs actions, de leur dynamisme et de la solidarité qui les unit.

lls participent au fonctionnement de l’Association aussi bien en France que lors des missions.

Art.8 – Admission :

Pour faire partie de l’Association, il faut être agréé par le Conseil d’Administration, qui statue, lors de chacune de ses réunions, sur les demandes d’admission présentées. L’admission n’est possible qu’à la majorité des deux tiers des administrateurs.

Art.9 – Radiations :

La qualité de membre se perd par : a) démission ; b) décès du membre ; c) radiation prononcée par le Conseil d’Administration pour non-paiement de la cotisation, ou pour motif grave, l’intéressé ayant été invité selon les modalités fixées par le règlement intérieur à se présenter devant le bureau pour fournir des explications.

Art.10 – Cotisations :

L’Association met en place un système de cotisations à des fins de gestion de celle-ci. Lors de l’assemblée constitutive, le Conseil d’Administration, élu par les membres fondateurs, fixent le montant de cette cotisation pour le premier exercice. Le Conseil d’Administration fixe ensuite annuellement lors de sa réunion de clôture de l’exercice en-cours, le montant de la cotisation due individuellement par chaque membre actif pour l’exercice suivant. Cette cotisation doit prendre en compte toutes les dépenses inhérentes au fonctionnement de l’Association, de manière à en assurer une gestion selon les critères retenus par les lois sur les associations. Le solde des cotisations annuelles non affectées devra être obligatoirement transféré sur un compte destiné aux actions prévues par l’objet.

II ) Administration et fonctionnement :

 Art.11 – Conseil d’Administration :

L’Association est dirigée par un Conseil d’Administration dont le nombre des membres est fixé par délibération de l’Assemblée Générale, et compris entre six membres au moins et douze membres au plus. Les membres du Conseil sont élus au scrutin secret (si les membres de l’Association l’exigent), pour deux ans, par l’Assemblée Générale, et choisis dans les catégories de membres dont se compose cette Assemblée. Les conditions d’éligibilité des candidats seront fixées par le Règlement Intérieur.

En cas de vacances, le Conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par l’Assemblée Générale suivante. Lors de chaque renouvellement du Conseil d’Administration, l’Assemblée Générale peut éventuellement désigner trois administrateurs suppléants destinés à remplacer les membres du Conseil qui viendraient à quitter leurs fonctions avant l’expiration de leur mandat.

Le nombre des pouvoirs détenus par chaque Administrateur en plus du sien n’est pas limité.

Le Conseil d’Administration choisit parmi ses membres, éventuellement au scrutin secret, un bureau composé d’un président, d’un ou plusieurs vice-présidents, d’un secrétaire, d’un trésorier, éventuellement d’un secrétaire et d’un trésorier adjoints, et de tout membre nécessaire à son bon fonctionnement.

Art. 12 – Réunion du Conseil d’Administration :

Le Conseil d’Administration se réunit une fois au moins tous les six mois, et chaque fois qu’il est convoqué par son président, ou sur la demande du tiers des membres de l’Association.

La présence de la moitié au moins des membres du Conseil d’Administration est nécessaire pour la validité des délibérations.

Les délibérations ne concernent que les sujets cités à l’ordre du jour, ou toute question évoquée par un tiers au moins des membres de l’Association. Ces questions doivent parvenir au président du Conseil d’Administration par lettre recommandée.

En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.

Il est tenu procès-verbal des séances.

Les procès-verbaux sont signés par le président et le secrétaire. Ils sont établis sans blancs, ni ratures, sur des feuillets numérotés ou fichiers informatiques et conservés au siège de l’Association.

Tout membre du Conseil qui, sans excuse, n’aura pas assisté à trois réunions consécutives, sera considéré comme démissionnaire, et remplacé.

Art. 13 – Rétribution des membres du Conseil d’Administration :

Les membres du Conseil d’Administration ne peuvent recevoir aucune rétribution à raison des fonctions qui leur sont confiées.

Art. 14 – Agents salariés :

Le Conseil d’Administration pourra, et uniquement avec l’accord de l’Assemblée Générale, embaucher un ou plusieurs agents salariés sous contrat, dans le seul but de son objet statutaire, et seulement s’il s’avère nécessaire et indispensable au bon fonctionnement de l’Association.

L’Association se conformera alors aux lois du Code du Travail, ainsi qu’aux dispositions légales en matière de travail en vigueur sur le lieu de travail de ses salariés.

Les agents rétribués de l’Association pourront être appelés par le président à assister, avec voix consultative, aux séances de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration.

Art. 15 – Assemblée Générale Ordinaire :

L’Assemblée Générale Ordinaire comprend tous les membres de l’Association, à quelque titre qu’ils soient affiliés. L’Assemblée Générale Ordinaire se réunit une fois par an.

Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’Association sont convoqués par les soins du secrétaire. L’ordre du jour est indiqué sur les convocations. Le bureau de l’Assemblée Générale est celui du Conseil d’Administration.

Elle entend les rapports sur la gestion du Conseil d’Administration, sur la situation financière et morale de l’Association.

Elle approuve les comptes de l’exercice clos, vote le budget de l’exercice suivant, délibère sur les questions mises à l’ordre du jour, et pourvoit s’il y a lieu, au renouvellement des membres du Conseil d’Administration.

Seuls, détiennent les droits de vote ceux des membres dont les définitions ont été données dans l’article 7 des présents statuts.

Pour être adoptée, une délibération doit obtenir la majorité simple des voix des membres présents ou dûment représentés. Les votes par correspondance sont autorisés, le vote étant sous enveloppe anonyme cachetée placée dans une autre enveloppe de correspondance permettant d’identifier le votant. Les procurations sont aussi acceptées à condition d’être dûment signées par le mandant.

Vote ou procuration doivent parvenir, au Siège Social au moins trois jours avant la date de l’Assemblée Générale.

En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.

Il est tenu procès-verbal des séances. Les procès-verbaux sont signés par le président et le secrétaire. Ils sont établis sans blancs, ni ratures, sur des feuillets numérotées ou fichiers informatiques et conservés au siège de l’Association.

Art. 16 – Assemblée Générale Extraordinaire :

Si besoin est, ou sur demande de la majorité simple des membres actifs de l’Association le président peut convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire, suivant les formalités et conditions prévues par l’article 15 des présents statuts.

Art.17 – Représentation :

Le président représente l’Association dans tous les actes de la vie civile. Il ordonnance les dépenses dans les limites qui lui sont attribuées par le Règlement Intérieur. Il peut donner délégation dans des conditions qui sont fixées par le Règlement Intérieur.

En cas de représentation en justice, le président ne peut être remplacé que par un mandataire agissant en possession d’un pouvoir ad hoc.

Les représentants de l’Association doivent être majeurs et jouir du plein exercice de leurs droits civils.

III ) Modification des statuts et dissolution :

 Art. 18 – Modification des statuts :

Les statuts peuvent être modifiés par une Assemblée Générale Extraordinaire sur proposition du Conseil d’Administration ou sur proposition de la moitié des membres dont se compose l’Assemblée Générale.

Dans l’un et l’autre cas, les propositions de modifications sont inscrites à l’ordre du jour, qui doit être envoyé à tous les membres de l’Association au moins quinze jours à l’avance.

L’Assemblée doit se composer de la moitié au moins des membres en exercice. Si cette proportion n’est pas atteinte, l’Assemblée est convoquée de nouveau, mais à quinze jours d’intervalle au moins, et, cette fois, elle peut valablement délibérer, quel que soit le nombre des membres présents ou représentés.

Dans tous les cas, les statuts ne peuvent être modifiés qu’à la majorité simple des deux tiers des membres présents ou représentés.

Art.19 – Dissolution :

L’Assemblée Générale, appelée à se prononcer sur la dissolution de l’Association et convoquée spécialement à cet effet dans les conditions fixées à l’article précédent, doit comprendre au moins la moitié des membres en exercice plus un.

Si cette proportion n’est pas atteinte, l’Assemblée est convoquée à nouveau, mais à quinze jours d’intervalle, et cette fois, elle peut valablement délibérer, quel que soit le nombre des membres présents ou représentés. Dans tous les cas, la dissolution ne peut être votée qu’à la majorité des deux tiers des membres présents ou représentés.

Art.20  – Liquidation :

En cas de dissolution prononcée par les deux tiers au moins des membres présents ou représentés à l’Assemblée Générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci, et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du ler juillet 1901 et au décret du 16 août 1901.

IV )  Règlement intérieur :

 Art. 21 – Règlement Intérieur :

Un règlement intérieur destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’Association et à son fonctionnement sur le terrain sera en cas de besoin établi par le Conseil d’Administration, qui le fera approuver par l’Assemblée Générale.

A Toulouse le 19 novembre 2010

Le Président                                                                Le secrétaire

Marie-Sylvie  MASSIE                                                          Julien  ALBAR

CHARTE DES PARTICIPANTS AUX MISSIONS AMK

CHARTE DES PARTICIPANTS AUX MISSIONS AMK

Préambule :

 AMK (Actions Médicales Kassoumaye) est une association loi 1901 créée en juin 2000.

Elle intervient auprès des populations de basse Casamance au Sénégal, dans les domaines sanitaire et éducatif, en lien avec les autorités locales.

L’association AMK est attachée aux valeurs humanistes de respect de la dignité humaine et d’amitié entre les peuples. Elle intervient en Casamance sans jamais oublier qu’elle n’est pas chez elle, mais accueillie par la communauté sénégalaise.

Toute action médicale d’AMK s’inscrit dans le système de soins sénégalais et s’exerce sous la responsabilité du Médecin Chef du District sanitaire d’Oussouye.

Tous les participants aux missions marquent leur accord avec les termes de cette charte en la signant, et s’engagent à :

 1 – à soigner, et à travailler dans les actions de santé publique, avec le plus de professionnalisme possible, sans distinction d’ethnie, de genre, de religion, d’opinion ou de classe.

2 –  à respecter une stricte neutralité à l’égard de tout pouvoir, politique ou religieux.

3 –  à respecter les mœurs, les croyances et les coutumes du pays (tenue vestimentaire correcte, pas de tutoiement systématique) et à travailler dans un respect mutuel avec la population et nos partenaires locaux.

4 – à respecter le programme pré établi de la mission, et à accepter l’autorité et les décisions du chef de mission ; chaque participant se rendra disponible pour ce travail, pour la durée totale de la mission.

5à travailler dans un esprit d’équipe et de respect mutuel, en écoutant et acceptant les conseils des autres.

6 –  à participer à la vie du groupe en dehors du travail de terrain.

7 – à ne pas avoir avec la population de relations autres que celles nécessaires au bon déroulement de la mission et à la bonne entente locale, et à exclure toute relation, toute attitude comportementale inappropriée et propos dévalorisant, raciste ou jugeant à l’endroit de la population locale inacceptable sur le plan éthique et contraire au travail mené par l’Association.

8 – à ne prendre aucune disposition au nom de l’association sans en parler aux responsables d’AMK.

9 – à ne pas faire un usage personnel de l’argent de la mission ou des médicaments apportés dans ce cadre.

Par ailleurs les participants mesurent les dangers d’une mission en Casamance, en prennent la totale responsabilité et en cas d’accident ne réclameront à l’Association, pour eux ou leurs ayants- droits aucun  dédommagement ou compensation.

Je reconnais avoir pris connaissance de la présente Charte, et m’engage à la respecter dans l’esprit et la forme.                                                Date et signature :

Nom :  ………………………  Prénom :……………………

 

 

 

Rencontre AMK – Délégation CR de Diembering Toulouse 9 juin 2011

Une délégation de Diembering à Toulouse le 9 juin :

L’équipe  AMK a été très  heureuse d’accueillir le Jeudi 9 juin une délégation de 6 personnes de la Communauté Rurale de Diembering  avec à sa tête  son Président Mr. Tombon  GUEYE, et des responsables des différentes commissions.

–           Tombon   GUEYE       Président Communauté Rurale,   Diembering

–         Safiatou  DIOUF          Présidente  Commission Gens,                           Cap-Skirring

–         Papys Wilfried BADJI  Assistant, Secrétaire général CR               Diembering,

–         Léopold BADIANE      Président Commission  Domaniale           Nikine,

–         Ousmane  DIAYE                  V.P Com. Relations Ext. et Relat. décent. Boukotte,

–         Ibrahim DIAGNE                   1er Vice-Président CR                                Wendaye,

La Communauté Rurale de Diembering est une collectivité locale qui regroupe 12 villages de la zone côtière de la Casamance, entre le fleuve Casamance et la Guinée, voir carte ci-dessous. C’est très exactement une partie de la région où intervient notre association AMK. Le siège de la CR se trouve à Diembering, qui est notre village « de base » ; c’est là où nous avons construit le poste de santé, puis récemment l’Internat. C’est dans ce village qu’ont débuté les premières consultations de santé avec Benoît Garcon, et c’est de là que nous rayonnons pendant la première semaine de toutes nos missions, pour se rendre dans les différents villages environnants..

La CR gère tous les problèmes de développement de cette région depuis les lois de décentralisation  de 1996. Elle comprend plusieurs commissions, en particulier les commissions santé et éducation, deux thèmes sur lesquels sont basées nos interventions en Casamance. Aussi cette rencontre du 9 juin était-elle très importante pour AMK et la CR afin d’envisager ensemble la mise en place d’une convention pour mieux structurer concertation et collaboration entre nous afin de mieux répondre aux besoins des populations locales.

De nombreuses personnes originaires de Diembering et des environs ont constitué une petite communauté à Elbeuf en Normandie. Cette délégation est donc venue passer une dizaine de jours à Elbeuf, et a profité de ce séjour en France pour venir nous rencontrer à Toulouse. C’est dire l’importance que, les uns et les autres, nous avons attribué à cette rencontre. Après une réunion « délégation + conseil d’administration AMK au complet », nous nous sommes  rendus à la Clinique Pasteur pour une soirée d’échanges ouverte à tous.

Benoît Garcon, Marie Massié, Christine Julia ont tout d’abord prononçé quelques mots d’accueil de la délégation, et situé les différentes actions passées et actuelles de l’association.  Ensuite Mr Tombon GUEYE a remerciè AMK pour tout le travail réalisé, depuis 10 ans,  dans les différents villages, et en particulier à Diembering avec la construction du poste de santé et de l’Internat. Il a tenu a souligner l’impact du passage régulier de nos équipes, plusieurs fois par an, sur la santé de la population locale.         Il a insisté sur le fait que AMK était un partenaire à part entière de la CR au niveau des 2 secteurs santé et éducation. En tant qu’élus ils sont chargés de gérer toutes les actions locales conduites à ces niveaux. Les responsables de la CR pourront par exemple à l’avenir, en liaison avec le Docteur Badiane, directeur de l’Hôpital d’Oussouye, nous faciliter l’entrée des médicaments à la douane, les problèmes d’acheminement de matériel médical, etc …  Le partenariat d’AMK avec la CR doit permettre de résoudre plus facilement ces différents aspects.

La question de l’inauguration de l’Internat est aussi  abordée. Elle devrait se réaliser au cours de la mission de Novembre prochain (du 13 au 27 novembre).

Le président de la Communauté Rurale de Diembering a exprimé toute la considération et la reconnaissance que la CR portait à AMK, à ses responsables, à tous les intervenants, et à tous les donateurs, en précisant que tout cela était à poursuivre en étroite collaboration.  A cette occasion il a  remis des diplômes de méritants à un certain nombre de personnes et de structures, en particulier un diplôme de mérite à la Clinique Pasteur et aux différentes personnes qui ont permis d’opérer du cœur 2 enfants de Casamance il y a 4 ans. Soulignons au passage l’important soutien qu’apporte la Clinique Pasteur à nos actions en Casamance. D’autres diplômes de mérite ont été aussi attribués à la SADIR pour toute l’aide apportée à la mise en place de l’action en pneumologie, et à Electriciens sans Frontières (ESF) pour leur précieuse contribution technique et financière à la pose de l’équipement panneaux solaires au niveau de l’Internat. Enfin plusieurs personnes  d’AMK ont reçu aussi ce diplôme en reconnaissance de leur mérite en particulier Chantal et Benoît Garçon fondateurs de l’Association, à Marie Massiè et Christine Julia nos co-présidentes, à notre ancienne présidente Annie Brouchet qui a encadré une dizaine de missions, à Hervé Canivet – notre trésorier- qui a dirigé – présent très souvent sur les chantiers- les travaux  du poste de santé et de l’internat de Diembering..  Enfin des diplômes de mérite ont été attribués à plusieurs donateurs pour l’importance de leur aide financière en matière  médicale ou de parrainages des enfants du collège. N’oublions pas le diplôme attribué à Ibu DIATTA, co-fondateur de notre association, qui nous accompagne dans toutes nos missions et dans tous les villages ; sa disponibilité, sa persévérance, ses contacts et sa connaissance de la région sont des atouts essentiels pour la réussite de nos missions.

Concernant l’Internat  Mr Tombon  GUEYE  a souligné que, destiné à une population de jeunes filles  vulnérables, il jouait un rôle local très apprécié et efficace pour leur permettre de poursuivre leurs études dans de bonnes conditions. Il a tenu jusqu’à citer les progrès scolaires constatés pour une jeune fille de sa famille suite à son entrée à l’Internat.

Trois représentants de l’Association des étudiants sénégalais de Toulouse ont tenu à participer à cette soirée organisée à la Clinique Pasteur. Ils ont découvert à cette occasion l’association AMK, et ont été profondément touchés par tout le travail accompli auprès des populations de Casamance. En quelques mots marqués d’une profonde sympathie et gratitude ils ont tenu à remercier les membres d’AMK pour leur engagement. Ils ont donné quelques chiffres sur l’importance de la population sénégalaise à Toulouse, à savoir 8000 personnes dont 3000 étudiants. C’est à Toulouse que se trouve la plus grande population d’étudiants sénégalais après Rennes.

C’était la première fois qu’une telle rencontre avait lieu concernant AMK et une délégation de la CR de Diembering.  C’est une rencontre réussie, qui va permettre d’établir une concertation et un partenariat plus efficaces pour mieux répondre aux besoins des populations de Casamance.